"Nouveau millénaire, Défis libertaires"
Licence
"GNU / FDL"
attribution
pas de modification
pas d'usage commercial
Copyleft 2001 /2014

Moteur de recherche
interne avec Google
Quand l'Afrique viendra nous civiliser
entretien avec Serge latouche

Origine : http://www.lalignedhorizon.org/html/textes/sl/entretiencharliehebdo2000.htm

Paru dans Charlie hebdo-mercredi 21 juin 2000

"L'économie africaine n'est pas fondée sur une logique marchande mais sur le lien social"

Serge Latouche est professeur d'économie. Spécialiste de l'Afrique, il tente de comprendre comment un continent qui aurait dû être détruit par la guerre économique mondiale parvient malgré tout à s'en sortir. Dans son dernier livre1, il raconte une Afrique sans coups d'état, sans guerre civile, où les gens réinventent en permanence l'économie sociale. Une Afrique qui pourrait nous apprendre à nous en sortir, nous aussi, quand le marché nous aura explosé au nez.

Charlie Hebdo: Les Africains seraient-ils plus heureux qu'on ne le croit?

Serge Latouche: Si l'on se fie aux rapports de la Banque mondiale, c'est fluctuant : une année l'Afrique est au fond de la misère, l'année suivante ça décolle, après ça retombe dans la misère... C'est normal, la Banque mondiale essaye d'avoir une vision vaguement optimiste, ne serait-ce que pour montrer que ses plans d'ajustement structurels donnent des résultats. Mais, de temps en temps, il lui faut quand même se réajuster sur la réalité. Et la réalité est catastrophique, puisque les indices économiques de l'Afrique sont dérisoires. Aujourd'hui, elle représente un peu plus de 1% du PNB mondial, Afrique du Sud comprise. Autrement dit, rien. Alors, comment peut-on vivre avec rien ? C'est un paradoxe, pour un économiste.

Donc, il y a un truc ?

Oui. l'Afrique vit hors économie, essentiellement par la débrouille. Et cette débrouille fonctionne en grande partie sur une logique non marchande, du don, de la réciprocité. J'ai tenté, sur une banlieue de Dakar, de mesurer les résultats de ce système en faisant une évaluation économique « à l'occidentale » : ça multiplie le niveau de vie de trois à cinq fois. Comme on part de très bas, ce n'est pas la prospérité, mais ça explique pourquoi on voit des gens qui font la fête, des enfants souriants. Et qui ne sont pas tous faméliques...

Mais les famines, les guerres civiles, c'est une réalité.

C'est vrai, mais l'Afrique n'en a pas le monopole. Si l'on veut faire des statistiques macabres, compte tenu de la taille du continent, le nombre de massacres n'y est pas tellement supérieur à la moyenne mondiale. Ce qui est supérieur à la moyenne mondiale, c'est l'image qui est donnée de l'Afrique. Elle n'est vue que comme le lieu de la corruption, des guerres civiles, des génocides, des coups d'État militaires. Les rapports de la Banque mondiale épinglent toujours la corruption des chefs d'État africains. Mais la corruption, c'est la chose au monde la mieux partagée. On voit l'Afrique à travers une grille de lecture fortement ethnocentrique. D'ailleurs, si, au lieu de lire les économistes, on lit les anthropologues, on a une vision totalement différente.

« La famille,c'est en moyenne trois cent personnes »

Existe-t-il un " système économique " africain ?

Il y a une société africaine, dans laquelle il y a ce que nous, nous considérons comme de l'économie. Et, bien évidemment, elle est atypique, puisque la production de biens et de services est totalement insérée dans la vie sociale. Les gens ne font pas la séparation entre ce qui serait social et ce qui serait économique. Dans les banlieues africaines, où les activités salariées sont quasiment inexistantes, les gens se livrent à toutes sortes de trafics, d'échanges, de cadeaux, de contre-dons. On trouve des individus qui ont une façade officielle, qui s'intitulent par exemple menuisier-parce qu'ils ont eu une formation plus ou moins professionnelle en la matière mais qui feront tout autre chose que de la menuiserie. D'où certains malentendus lorsque des experts bien intentionnés viennent leur dire que, pour développer leur production, améliorer leur chiffre d'affaires, ils doivent rationaliser leur activité... Évidemment, ça ne marche pas, puisqu'en fait ces menuisiers n'en sont pas vraiment. Et c'est un peu la même chose pour tout.

Notre logique économique est donc à côté de la plaque?

Complètement. On a implanté en Afrique des entreprises modernes : la plupart ont fait faillite, faute de clients. Comme Bata, à Dakar, par exemple. Ça ne veut pas dire que les Sénégalais ne portent pas de chaussures, mais il y a des centaines de petits artisans qui, avec des pneus de récupération, font des chaussures faut à fait fonctionnelles à des prix défiant toute concurrence. De la même façon, les transports publics, quand ils fonctionnaient, fonctionnaient à perte. Alors, bien évidemment, la Banque mondiale a dit : "ce n'est pas rentable, il faut les privatiser". Et comme ça n'intéresse personne d'acheter une ligne de bus, il n'y a plus de transports publics. Mais il y a des camions bringuebalants, peinturlurés, dans lesquels, pour quelques centimes, on peut faire 10 ou 15 km. La logique économique occidentale a échoué, mais les besoins fondamentaux de la population sont assurés par l'économie de la débrouille. Et cette économie peut fonctionner là où la nôtre ne fonctionne pas, précisément parce qu'elle repose sur des réseaux sociaux Ça se passe en quelque sorte en famille, dans une société où la famille, c'est en moyenne trois cents personnes.

Mais les Africains n'ont-ils pas envie d'avoir des grosses bagnoles, des magnétoscopes, des portables ?

Bien sûr que si, ils en ont envie. On est malgré tout dans le village mondial, avec des images qui circulent, la publicité, et les désirs qui vont avec. Et même si l'Afrique ne peut plus matériellement représenter un marché important pour le reste du monde, il n'empêche que les multinationales ne dédaignent pas ce marché, si minime soit-il. C'est ainsi que depuis quelques années, alors qu'on a pris des mesures draconiennes, en particulier aux États-Unis, contre les trusts de fabricants de cigarettes, ces mêmes trusts ont multilié par 10 leurs ventes en Afrique . Et évidemment, aucune loi pour défendre le consommateur. Les sollicitations pour les produits pour lesquels on peut encore trouver un marché - cigarettes, alcool et, pour une petite clientèle, les voitures, les télés - sont énormes. Mais les gens qui n'en ont pas n'en souffrent pas. En tout cas, ils en souffrent beaucoup moins, me semble-t-il, que dans d'autres régions du monde.

" L'homme n'est pas un individu isolé face à l'avarice de la nature"

Dans nos banlieues, par exemple ?

Oui. Ou dans les banlieues des villes latino-américaines, où la solitude est beaucoup plus forte, où la perte du sens de la collectivité est plus grande et où, par conséquent, la nécessité de produits de consommation se fait bien plus sentir. En Afrique, on n'est jamais seul. Chaque fois que je vais dans une maison africaine, je vois toujours vingt ou trente personnes agglutinées devant un poste de télé. Et même si chaque Africain avait son téléviseur, ce qui est peu pensable, ils continueraient à se mettre à vingt ou trente autour. Parce que, regarder la télé, ce n'est pas le rapport d'un individu face à une image, c'est un cérémonial collectif. De la même façon, si chaque Africain avait son automobile, on s'entasserait quand même à sept ou huit dedans.

Est-ce qu'on peut dire quand même que l'Afrique est occidentalisée ?

Oui, largement, tout en restant très africaine. Aujourd'hui, l'occidentalisation s'appelle mondialisation. Au siècle dernier, on ouvrait le marché avec des canonnières, aujourd'hui, plus besoin de canons, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale se chargent d'ouvrir au forceps les économies réticentes. En fait, l'occidentalisation de l'Afrique, ça veut dire d'abord la plonger dans la guerre économique mondiale. Et elle n'est pas armée pour se défendre. Une des récentes décisions de l'Union européenne, comme vous le savez, a été de décréter que le chocolat est un produit dans lequel il n'y a pas de graisse de cacao. Ce qui a pour effet de plonger l'économie de la Côte d'Ivoire, ou du Ghana, dans une situation encore plus dramatique. La conséquence, c'est que certains planteurs ont décidé d'arracher leur cacao et de planter du haschich. Il y a un bel avenir pour l'Afrique dans l'économie mondiale, mais dans l'économie occulte et criminelle. D'ailleurs, certains pays, comme la Somalie, se sont déjà lancés dans cette voie, avec l'industrie de l'enlèvement, la réception de produits à haute toxicité, la drogue, etc.

Imaginons que notre système économique s'effondre. Le " modèle " africain peut-il apporter une solution ?

Oui. D'abord aux Africains, puisqu'il a fait ses preuves sur place. Il a démontré que l'Afrique était capable de survivre, même en étant économiquement détruite et inexistante. Cette expérience peut servir à d'autres sociétés qui seraient dans une situation dramatique comparable. Les sociétés africaines, malgré toutes les destructions qu'elles subissent, ont toujours tendance à se reconstituer sur le primat du social, en partant du principe quel'homme n'est pas un individu isolé face à l'avarice de la nature, à laquelle il doit arracher ses marchandises, mais que la production de nourriture, de biens, est d'abord un problème collectif. Et non le problème d'un Robinson Crusoé abandonné tout seul sur une île,comme le prêche le capitalisme. Ça ne veut pas dire que si, demain, notre système s'effondre, nous soyons capables d'appliquer la solution africaine. Car, pour le coup c'est nous qui sommes beaucoup moins armés: il nous faudrait réinventer, retrouver le lien social et, au sein de ce lien social, produire les biens et les services dont nous aurions besoin. Peut-être serions-nous obligés de faire appel à des experts africains. Ça changerait...

"Il y a une leçon à tirer de l'Afrique"

En gros, c'est : le jour où les Africains viendront nous civiliser...

En quelque sorte. J'imagine tout à fait des éleveurs massaï venant nous expliquer que la beauté des bêtes, c'est beaucoup plus important que d'en faire des usines à lait. L'Afrique, dans la logique de la globalisation, aurait dû être rayée de la carte. Malgré tout, elle survit. A partir de là, il y a une leçon à tirer. Cela ne veut pas dire que c'est un modèle de vie ou de société, il n'y a pas que des choses formidables dans la culture africaine, et la soif de pouvoir existe chez tous les humains. Simplement, dans une situation de crise, il y a peut-être, de la part de ceux que nous avons situés au plus bas dans l'échelle du mépris, quelque chose à entendre.

Propos recueillis par Gérard Biard


1- L'Autre Afrique, entre don et marché (Albin Michel).


39 EU Gabor Shoes Fashion Gabor Shoes Fashion Escarpins Femme Bleu Pazifik Steine 16 39 EU Escarpins Femme mdKvc7Bo23

SKU-105858-tsz52478
Gabor Shoes Fashion, Escarpins Femme, Bleu (Pazifik +Steine 16), 39 EU
Gabor Shoes Fashion, Escarpins Femme, Bleu (Pazifik +Steine 16), 39 EU

39 EU Gabor Shoes Fashion Gabor Shoes Fashion Escarpins Femme Bleu Pazifik Steine 16 39 EU Escarpins Femme mdKvc7Bo23

SKU-105858-tsz52478
Gabor Shoes Fashion, Escarpins Femme, Bleu (Pazifik +Steine 16), 39 EU
Gabor Shoes Fashion, Escarpins Femme, Bleu (Pazifik +Steine 16), 39 EU
TF1 SA
9.04 €
(-0.06%)

Réagissant à ces fulminations, l'intéressée afait part de son étonnement sur Facebook le 28 juin. «Je suis perplexe quant au fait que des gens qui croient qu'un Dieu a créé nos corps (oui, et ça inclut les seins et les parties intimes) pourraient penser que [montrer] la peau est offensant», a-t-elle écrit dans une publication sur les réseaux sociaux.

Le mannequin belge de 26 ans, qui, sur d'autres clichés, apparaît dans une position particulièrement suggestive avec un drapeau israélien,s'est d'ailleurs attiré des commentaires haineux sur sonsite.

Ce 29 juin, Marisa Papen a toutefois remercié ses followers pour leur soutien avec une autre photo, réalisée encore en Israël. Mais cette fois dans la mer Morte.

Lire aussi : Maroc : accusée d’avoir eu un rapport sexuel en plein ramadan, une femme rouée de coups (VIDEO CHOC)

Lire aussi :

International

Raconter l'actualité

Populaire dans la communauté
Sponsored
Sponsored
La Croatie élimine la Russie et accède à la demi-finale
RedBandAid
18h
Bravo la Russie malgré la défaite , il faudra encourager vos frères slaves contre l’Angleterre
Fin du Mondial pour la Sbornaïa: après un impressionnant parcours, les Russes félicitent leur équipe
Le Précurseur
7h
L'équipe Russe dont beaucoup raillaient le niveau est sortie la tête haute de ce tournoi. On disait que la Croatie allait l'écraser. Non seulement, il n'en a rien été mais le score de 2-2 a montré la qualité indéniable de cette équipe qui monte et les tirs aux buts ne signifient rien du tout car chacun sait qu'il n'y a qu'une chance sur deux de le réussir. Tout dépend de la réaction du goal...
France-Uruguay : Hugo Lloris avale une libellule, internet se déchaîne
Mant49
1d
Le foot nous fait bien avaler des couleuvres....
Russie-Croatie : la place en demi-finale se joue aux tirs au but
BlueBox
19h
Allez les russes
Gianni Infantino, le président de la FIFA, est tombé amoureux de la Russie
RedScooter
1d
La Russie a beaucoup d'expérience dans l'organisation d'événements sportifs majeurs, J.O. puis maintenant coupe du monde de football. Et les peuples soviétique_puis russe ont toujours été accueillants. Je peux en parler en connaissance de cause.Ce n'est que ces dernières années avec la diabolisation de la Russie qu'on a essayé de faire croire que les Russes ont toujours le couteau entre les dents. M. Infantino ainsi que les milliers de supporters et touristes étrangers peuvent voir et constater de leurs propres yeux que les Russes sont un peuple des plus chaleureux.
Revoyez l'incroyable but de Denis Cheryshev contre la Croatie (VIDEO)
OrangeDog
18h
Très beau match avec très peu de faute.Intensité action suspense la volonté.Dommage la Russie...
La France se qualifie en demi-finale après son succès 2-0 contre l'Uruguay
castor183
1d
cette équipe a une mentalité de voyou je trouve.. c'est pas vraiment agréable de les regarder jouer.
Charles Villeneuve livre pour RT son ressenti sur le match France-Uruguay
PurpleWheel
1d
Au secours pas lui il nous a pollué la TV !!!!!! Et vous lui donner la parole laissé ce reposé !!!!on ce tape c'est rediff nul !!!
Si la Russie se qualifie ? Les promesses insolites des Russes… et de notre journaliste ! (VIDEO)
JFMillet
1d
Je voudrais bien que l'équipe russe gagne. L'occident a trop craché sur la Russie depuis Poutine par tous les moyens possibles et imaginables. Les russes méritent cette victoire !
Mondial : si la Belgique marque plus de 15 buts, une marque s'engage à payer la TV de ses clients
DanielPIGNARD
3d
Je lis que l’équipe belge doit marquer plus de 15 buts soit au moins 16 buts. Il leur faut donc marquer encore 4 buts et non pas 3.
Coupe du monde : Neymar c'est 2 buts, 1 carton jaune et 14 minutes de roulades...
RedCone
3d
Rouler bourré ou rouler boulet ?
Eric Cantona trolle gentiment l'Argentine en chanson après la victoire des Bleus
LudivineV
2d
Il est aussi connu parce qu' il est super acteur : le bonheur est dans le pré, Looking for Eric, l'outremangeur ...
Mondial 2018 : la victoire russe contre l'Espagne prophétisée sur un nouveau billet de 100 roubles ?
OrangeBoomerang
4d
Beaucoup moins cynique que les billets américain dont si tu pliais dans un certain ordre la série de billet tu y retrouvais une histoire qui a marqué le début du 21 siècle.
Sponsored

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

·

AGGRESSIONE RAZZISTA E SESSISTA A CHEZ JESUS. CHIAMATA PER UNA MERENDA SINOIRA DOMENICA 8 LUGLIO.

A Chez Jesus ieri è stata issata una bandiera. Anzi, due bandi ... ere, belle, alte più o meno 5 metri. Una bandiera No Tav e una con scritto No Borders. Poche ore dopo, 6-7 persone residenti di Claviere, in modo evidentemente organizzato, si sono presentati al rifugio. Con toni minacciosi e violenti, hanno preteso di togliere le bandiere insultando sin da subito le persone presenti a Chez Jesus. Poco dopo, sono stati raggiunti da altri residenti attirati probabilmente dalla situazione o forse alcuni chiamati dagli stessi aggressori. I presidianti si sono mossi in difesa del luogo cercando un dialogo, ma evidentemente l’intenzione degli interlocutori non era affatto quella di trovare una soluzione collettiva, imponendosi infatti sin da subito con la violenza verbale, offendendo i presenti con insulti razzisti e sessisti quali “negra di merda”, “a voi non darei neanche venti euro sulla strada”, “avete solo bisogno di un po’ di cazzo”, “pompinari e zecche di merda”. Gli stessi sono arrivati a prendere a calci una ragazza, scaraventare un altro ragazzo giù da un muretto per poi picchiarlo. Alcuni di questi aggressori si sono rivendicati di essere orgogliosamente fascisti, proclamando di essere a casa loro e di poter agire con qualsiasi mezzo necessario. Un’altra componente del gruppo di residenti presenti non aveva intenzioni esplicitamente violente, ma comunque attraverso il totale silenzio e l’osservazione della scena ha legittimato tali azioni rendendosi complice. Poco dopo l’inizio dei fatti è giunto il sindaco di Claviere, che ha avvertito i carabinieri. Sono arrivate sul posto tre pattuglie con l’intenzione di identificare tutti i presenti. Mentre gli occupanti sono rientrati nel rifugio, due di noi, che stavano difendendo la porta di accesso, sono state scaraventate e immobilizzate a terra dalla polizia. Le minacce di denuncia di resistenza sono state numerose, come altre intimidazioni. Alla fine, molti dei presenti sono stati identificati. Inoltre, non è la prima volta che tali personaggi attaccano il rifugio autogestito di Chez Jesus. La sera del 22 aprile scorso infatti, al termine della marcia solidale da Claviere a Briançon culminata con gli arresti di Eleonora, Théo e Bastien, alcuni di questi stessi personaggi di ieri, si erano presentati al rifugio insultando con frasi sessiste e razziste, evidentemente a loro tanto care, cercando di mettere le mani addosso e minacciando di tornare. Quella sera solo la calma e la tranquillità dei solidali (non propensi ad avere ulteriori complicazioni al termine di quella giornata) e l’intervento di un residente ha permesso di allontanare tali personaggi molesti e violenti, senza ulteriori complicazioni. È evidente dunque che la presenza di Chez Jesus dà fastidio qui a Claviere. Dà fastidio ai fascisti che non vogliono neri a vista, bandiere No Tav e No Borders. Dà fastidio all’economia del posto. Claviere resta un paesino di montagna, che vive del turismo sciistico d’inverno, di quello golfistico e naturalistico d’estate. Come ci ha ricordato il sindaco ieri, il commercio viene rovinato perché l’immagine della località turistica ricca e tranquilla viene soppiantata da una realtà più scomoda, fatta di respingimenti e botte da parte della polizia, di migranti bloccati a Claviere e di conseguenza ben visibili nel paese. È abbastanza ironico come la sola presenza di persone dal colore della pelle per alcuni sbagliato, o di qualche scritta comparsa alla frontiera contro i respingimenti, bastino ad incrinare un apparente decoro urbano. La perturbazione dell’immagine di Claviere a quanto pare scalda gli animi. Le violenze e i respingimenti sono quotidiani, e accadono a meno di due chilometri dalle ultime case di Claviere, nell’indifferenza più totale dei residenti. Sembra quindi che alla gran parte del paese stia a cuore molto di più la tranquillità del proprio villaggio piuttosto che interessarsi e prendere posizione rispetto alle dinamiche che questa frontiera e il suo dispositivo porta. La mediatizzazione di questa realtà, ha come effetto immediato di allontanare i turisti, secondo le preoccupazioni di chi ha attività commerciali. E abbastanza chiaro che sono queste alcune delle ragioni dell’ostilità di vari residenti nei confronti del posto. Non accettiamo nessun attacco né intimidazione. Non accettiamo minacce né insulti, che siano sessisti, machisti o razzisti. Né verso chi di passaggio né verso i solidali. Che sia ben chiaro: noi da qui non ce ne andiamo. E non rimarremo in silenzio.

Durant les années 1980 , S. H. Chaffee et C. R. Berger proposèrent une définition généraliste qui reste de nos jours une base connue des sciences de la communication: «La science de la communication cherche à comprendre la production, le traitement et les effets des symboles et des systèmes de signes par des théories analysables, contenant des généralisations légitimes permettant d'expliquer les phénomènes associés à la production, aux traitements et aux effets.» (traduit de l'anglais)

Pour le chercheur Keen Whisper Womens Sandals UK 5 Raven Rose Dawn d68avx9
, spécialiste de la communication [ 3 ] , la «croissance de l'information et sa multiplication, comme l'hétérogénéité des récepteurs rendent finalement visible cette dissociation entre information et communication». Pendant des siècles la rareté de l'information, et la difficulté de sa transmission étaient telles «que l'on croyait de bonne foi que l'information créait de la communication», explique-t-il. Inversement, dans un message reliant deux êtres humains, l'information n'est qu'une toute petite partie de la communication, d'où la fréquence des malentendus [ 4 ] , selon Irène Lautier, directrice de la Faculté des sciences du sport de l' université Lille II .

Finalement, malgré son développement, «non seulement la communication ne rapproche pas forcément des points de vue, mais elle peut même amplifier l'incommunication», observe Dominique Wolton , selon qui le mot «information» fut «d'abord lié à une revendication politique: la liberté d'information comme condition de la démocratie et le complément de la liberté de conscience» puis «le symbole de la presse» et du «droit de savoir ce qu'il se passe», avant d'être repris dans l'informatique, pour parler de «système d'information» [ 5 ] d'une entreprise. Le développement d'Internet a encore modifié la donne, avec l'explosion des communications sous forme de blogs et de Pantofola dOro Chaussures VASTO SOCCER Pantofola dOro solde IcXyv7OZr
, où la part d'information vérifiée et codifiée fut dès le départ très modeste et beaucoup plus faible que dans les «systèmes d'information» des entreprises.

Cette masse croissante de communication a suscité une demande de Geox U Box D Geox U Box D Sneakers Basses Homme Noir Black 44 EU Noir (Black) D3XFR
plus indépendant , capable de la trier, recouper, hiérarchiser, pour transformer de simples émetteurs de message en sources d'information , en allant jusqu'à assurer la protection de l'anonymat quand c'est nécessaire, afin de rétablir une relative hiérarchie entre les différents émetteurs de message, basée plus sur la compétence et la fiabilité que sur la puissance et la motivation. La protection des sources d'information des journalistes permet par ailleurs de vérifier auprès des institutions et entreprises que la communication affichée à l'extérieur par le porte-parole officiel correspond bien à la réalité vécue à l'intérieur.

Verbal sur la tentative d’évasion de François Rosay Au moment de son incarcération préventive à la prison de l’Evêché, tout prévenu est fouillé par le geôlier qui établit un inventaire des effets personnels et qui l’inscrit méticuleusement au registre d’écrou (identité, circonstances de la capture). Ces mesures préventives n’empêchent pas Rosay de briser à trois reprises les fers qui le contraignent en prison, forfaits qui s’ajoutent aux 33 délits dont il est chargé par le procureur général.

Verbal sur la tentative d’évasion de François Rosay

AEG, P.C. 1 re série 15313 («vols, violences, assassinats»), 2 avril 1787, folio 354

Témoignage («déposition») sur la réputation délinquante de l’accusé fourni par Pierre François Chatillon, notaire, originaire de Lugrin (Savoie) Sur les lieux du crime ou à la suite d’une assignation, le magistrat instructeur prend la «déposition» des témoins qui renseignent aussi bien sur les circonstances du délit que sur l’identité des prévenus. Alors que Rosay ment sur son identité et sur son origine, les magistrats sollicitent des renseignements des autorités du Chablais et recueillent une cinquantaine de témoignages. Fortement à charge contre le prévenu, celui du notaire de Lugrin, village dont le prévenu est originaire, reconstruit la biographie délinquante d’un jeune homme incorrigible.

Témoignage («déposition») sur la réputation délinquante de l’accusé fourni par Pierre François Chatillon, notaire, originaire de Lugrin (Savoie)

AEG, P.C. 1 re série 15313 («vols, violences, assassinats»), 20 février 1787, folio 199

Interrogatoire («réponses personnelles») de François Rosay mené par l’ancien syndic Jean-François Thellusson Le droit d’emprisonner un prévenu est codifié dès 1568. Une fois l’accusé emprisonné, l’auditeur dispose de 24 heures pour prendre les réponses personnelles du suspect et les soumettre au Petit Conseil. Au cours de sa longue détention préventive, Rosay est régulièrement interrogé par l’auditeur. Dans tous les délits graves, l’accusé subit des interrogatoires supplémentaires menés par un membre du Petit Conseil.

Interrogatoire («réponses personnelles») de François Rosay mené par l’ancien syndic Jean-François Thellusson

AEG, P.C. 1 re série 15313 («vols, violences, assassinats»), 1er avril 1787, folio 359

Evénement

Geox D Audalies High Sandalo B Sandales Bout Ouvert Femme Noir Black 37 EU Noir (Black) 37 EU Sandales Bout Ouvert Femme Geox D Audalies High Sandalo B KCrPk

Événement

Côté chaire, côté rue. La Réforme à Genève, 1517-1617

Exposition virtuelle

Newsletter